20 juillet 2006

Une poutine en plein été, juste pour rire

Ca y est les Gros Mottois ont été baptisés à la sainte Poutine ! Un grand classique pour les gens de passage. Nous sommes donc allé manger la fameuse poutine à la banquise. Alors autant en hiver ce plat est revigorant, autant en été, ça peut vous tuer comme un cassoulet sous 40°C. Heureusement il était 21h passées et la soirée était plutôt douce. Bref nous avons succombé à la poutine. Et ensuite nous avons traîné nos pas vers le festival Juste pour rire qui s’achevait.

b01

Le lendemain, les garçons sont partis en vélo à l’assaut de l’île Sainte Hélène et c’est fainéants, non comptant de ne pas pousser vers le canal Lachine (« mais c’est parce que on est parti trop tard… Tu comprends ? »), sont rentrés en Métro avec leurs vélos !! Je vous jure. Deux versions :

Jean-Gabriel : Mais c’est parce que j’avais le vertige sur le pont…

Jérome : J’avais pas envie de me remonter toute la côte jusqu’à chez toi…

Les excuses ne manquent pas, le courage par contre…

Le soir nous sommes allés faire un tour au festival Juste pour rire, mais cette fois-ci avec la ferme volonté d’arriver à l’heure pour voir quelques spectacles :

-A double Tour : une pièce hyper rythmé, avec un côté burlesque et surtout sur un concept sympa. Les spectateurs étaient disposés de part et d’autre de la scène, la moitié voyant ce que l’autre ne voyait pas et inversement. Et après 20 min, tout le monde change de place et on recommence. Très sympa…

-T’as de beaux yeux, tu sais, Carabosse : un spectacle que j’avais vu à Tours et qui passait cette année au festival. Un faux théâtre de marionnettes, très acide et vraiment excellent

-Le Bingo à Mado : Alors là, j’explique. Mado est une Drag Queen (ou plutôt une Drag Clown, comme elle le dit elle-même) très connue sur Montréal où elle a son cabaret, mais où elle sévit sur plusieurs médias, journaux, chaînes de télé… C’est un personnage hyper connu, très souvent présente dans les évènements populaires et très appréciée. Toutes les semaines elle a, par exemple, sa rubrique dans un journal gratuit et très connu où elle se permet par exemple de traiter Bush de gros abruti dans son ranch au Texas (ou un truc dans le genre). Elle organise de temps en temps des Bingos déjantés au casino ou dans son cabaret. Et je voulais voir ça à tout prix. Alors pour ce qui est du Bingo, sur le principe des Lotos ou des Quines de chez nous, à quelques nuances prêt, c’est surtout une excuse pour faire du grand n’importe quoi sur scène. Des cadeaux fabuleux : boyaux d’arrosage, pot de relish, piscine gonflable, paire de skis d’occasion, rouleau de tapisserie… et 2h30 de show, de réflexions en tout genre, de gagnants en train de se faire niaiser sur scène, de vannes, de délires en tout genre, de punitions pour ceux qui crient alors qu’ils n’ont pas gagné. C’était hallucinant comme Bingo et on a adoré. Et je vous laisse imaginer ça en France, en plein milieu d’un des plus gros festival de la ville, 15 jours de spectacles et une soirée entière sur la plus grosse scène du festival, animée par une Drag Queen et ses acolytes. Montréal est vraiment une ville très ouverte.

b02 b03 b04

Fred Bingo-maniaque

Posté par Fredaucanada à 13:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Une poutine en plein été, juste pour rire

Nouveau commentaire