17 juillet 2006

Feux d’artifice, balades et fin de semaine

Pendant que je bosse comme un damné, offrant mon corps, mon énergie et mes neurones à la science qui elle ne me donne rien en retour, soit dit en passant, mes deux colocataires ‘de fortune’ visitent Montréal à un rythme effréné, sous une chaleur torride avec un facteur d’humidité très élevé. Car si l’hiver a son facteur éolien, l’été a son facteur humidex. L’un comme l’autre ne font qu’empirer la chose (je ne parle pas, bien entendu, de Jérôme et Jean Gab), encore plus froid ou encore plus chaud… Bref, je viens de m’apercevoir qu’en un an j’étais passé de –30 et des broutilles dans le Charlevois à + 38 à Montréal. Mon corps ne résistera pas longtemps.

Bref, petite semaine de balades pour les garçons qui, a priori, se régalent. Mercredi soir, on est allé voir l’un des feux du concours international des feux d’artifice Loto Québec (tiens c’est original… un sponsor). C’était le Portugal qui présentait un spectacle Rock en feu sur fond de Pink Floyd, Queen et compagnie. Très sympa. Et on fini au cabaret Mado pour une soirée tubes oubliés où les garçons ont eu le plus grand mal à comprendre le québécois. Ca m’a rappelé les premiers temps où j’étais là (comme je me la pète, style maintenant je maîtrise)

Et vendredi matin nous sommes partis pour trois jours de visites. Au programme, le grand classique : Québec (J’en peux plus !!!), île d’Orléans, Parc de la Jacques Cartier, Baie Saint Paul et île aux Coudres. Un mélange ville et nature très sympa. Vendredi visite de la ville de Québec et des chutes de Montmorency. Le soir petite halte dans une auberge de l’île d’Orléans, sur le Saint Laurent, petit havre de paix avec vue sur les chutes de Montmorency.

qu01

N'est pas canon qui veut!

qu02

Alors que...

qu03 qu04 qu05 qu06 qu07

Le lendemain, départ pour le parc de la Jacques Cartier où nous attendait un balade de 3h30 notée très difficile : les loups… Enfin 3h30 sur le papier. Parce que dans la réalité on a monté tout du long pendant 2h voire 2h30. J’avais expliqué à Jérôme et Jean Gab que dans le parc on pouvait croiser des orignaux (à d’autres) ou des ours (mais bien sûr) et je leur avais expliqué les mesures à prendre face à un ours. Ce qui nous a valu quelques fou-rires avec Jérôme les bras levés, poussant des grognements au passage d’un randonneur… Un premier belvédère donnant sur la vallée de la Jacques Cartier et le dernier donnant sur la vallée de la rivière Sautauriski. Un point de vue splendide et bien mérité après cette ascension non stop mais malheureusement sous un ciel dangereusement gris. Ciel qui a viré au noir en haut de notre balade et nous sommes partis au pas de course sous la pluie. Record de descente !!! enfin jusqu’à ce que la pluie s’arrête et que Jean Gab se bloque les genoux ! Ah le poids des années…


qu08 qu09 qu10

Le soir nous avons dormi aux éboulements, au dessus de Baie Saint Paul, face au Saint Laurent et à l’île aux Coudres dans une auberge que j’avais testé cet hiver avec la troupe habituelle. Réveil dans la brume, petit déjeuner gargantuesque sur la terrasse et peu à peu on a vu le ciel se dégager et apparaître le fleuve et l’île. Promenade sur l’île, les plages et retour en fin d’après-midi sur Montréal.


qu11 qu12

Fred… sur votre droite vous pouvez admirer la tour…

N’oubliez pas le guide !

Posté par Fredaucanada à 19:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Feux d’artifice, balades et fin de semaine

    Ahhhhh le fameux petit dej de la bouclée mais cette fois-ci sur la terrasse. Il va falloir que je retourne voir ça en été!!!!

    Posté par Maïté, 29 juillet 2006 à 13:37 | | Répondre
Nouveau commentaire